HISTOIRE ET POPULATION

Hilton Head Island, en Caroline du Sud, USA, a bien changé depuis sa découverte. Les Paléos-Indiens sont les premiers à avoir parcouru l'île, il a dix ou quinze mille ans. De 8000 à 2000 ans avant JC, les Indiens Woodland cultivaient la terre et pêchaient dans les eaux abondantes en automne et  en hiver. Il est encore possible de trouver des coquillages datant de cette époque à Hilton Head.

L'histoire écrite de l'île commence avec les expéditions espagnoles du début du XVIème siècle lors de la découverte de villages Indiens. Les Français arrivèrent par la suite avec le Capitaine Jean Ribeaut à la tête d'une expédition chargée de la construction du fort de Port Royal. Le port se situait à proximité des villes de Port Royal et de Beaufort, proches de Hilton Head. C'est seulement au milieu du XVIIème siècle que l'Angleterre commença à développer la zone après l'avoir récupérée des espagnols un siècle plus tôt. Le roi d'Angleterre Charles II confia à huit hommes la propriété du « Bas Pays », qui s'étend de l'île de Hilton Head jusqu'à Charleston en Caroline du Sud. Ces hommes portaient le titre de « Lords Propriétaires » et ils nommèrent le pays bas « Carolina »

Au même moment, le capitaine anglais William Hilton découvrit l'île lors d'un voyage à Port Royal. Il s'attitra immédiatement la découverte de l'île et lui donna son nom ainsi que celui du cap qu'il aperçut de son embarcation. (Les huits « Lords Propriétaires » n'ont pas réagit assez vite!). Ce fût la naissance de Hilton Head. Des attaques Indiennes sponsorisées par l'Espagne empêchèrent les colons blancs de s'installer jusqu'en 1717. Le Colonel John Barnwell reçu 400 hectares des Lords Propriétaires afin de développer l'île, mais le processus fut lent. Cinquante ans plus tard, l'île n'était peuplée que de 25 familles.

Pendant la Révolution Américaine, Hilton Head était fréquemment pillée par les Britanniques, car l'île voisine de Daufuskie était occupée par les « Tories ». Lorsque la guerre fut perdue au profit des colonies, l'île vu le développement des cultures de coton, d'indigo et de riz. Pendant cette époque dorée, les maisons de l'île n'étaient pas que les mansions pillées que l'on observe souvent sur les reproductions. Les maisons étaient imposantes, mais les résidences principales étaient souvent situées à Beaufort, Savannah et parfois à Charleston, et sont aujourd'hui encore habitées ou bien utilisées à d'autres fins.

La Caroline du Sud était l'un des états les plus riches de l'Union et le premier à déclarer son indépendance le 20 décembre 1860, premier signe de l'instabilité des états du sud et marquant le début de la Guerre Civile. Les troupes du Nord l'Union réussirent à libérer 1000 esclaves et à maintenir leur présence dans la région jusqu'à la fin de la Guerre Civile. Pendant la guerre Hilton Head devint un lieu de transfert de prisonniers, de blessés et de soldats de l'union en route pour la guerre. Les premières troupes de soldats noirs de l'union, la plupart des esclaves affranchis, venaient de cette région. Ils reçurent un salaire pendant leur service et purent acheter des terres sur Hilton Head après la guerre.

Le Général Ormsby Mitchel initia l'aide aux populations noires sans logis qui arrivèrent dans l'île dès le début de la guerre. Baptisée Mitchelville, la ville mit à disposition des écoles et des logements pour ses résidents nouvellement affranchis. Après la guerre, les troupes fédérales s'en allèrent et seuls restèrent les habitants de Mitchelville.

La ville disparu et les esclaves affranchis, vécurent de l'agriculture et des produits de la mer. Agriculture, pêche et artisanat devinrent la base de l'économie de l'île et Hitlon Head fût oubliée par le Nord. La langue parlée était le Gullah, un mélange de langues des escalves, des indigènes et d'Anglais. La culture et le mode de vie ont été preservées jusqu'à présent. Des descendants des Gullahs sont encore présents dans l'île et maintiennent cette riche culture en vie.

Au XIXème Siècle, les gens du Nord "redécouvrirent" l'île de Hitlon Head comme destination de choix pour la chasse. En 1931, toutes les terres détenues par le gouvernement furent acquisent pour le développement de la chasse, ce qui transforma l'île en destination prisée par les habitants du Nord en quête d'aventure. L'île attira aussi des artistes, qui tombèrent sous le charme de cette nature semi-tropicale source d'inspiration. Nombreux sont les artistes qui restèrent au fil du développement et de la modernisation de l'île, et vous trouverez de nombreuses oeuvres exposées dans les galleries d'art de l'île.

Le visionnaire Charles Fraser et son partenaire Fred Hack découvrirent le potentiel de l'île de Hilton Head et en 1951 ils réunirent un groupe d'investisseurs de l'état de Géorgie afin d'acheter pratiquement toutes les terres de l'île, vendues à des promoteurs immobiliers, qui se rendirent compte très rapidement du potentiel de l'île comme destination touristique. Les qualités de visionnaire de Fraser sont évidentes aujourd'hui, il a initié un système d'utilisation des terres qui est devenu à l'heure actuelle le système en vigueur dans la plupart des communautés privées aux Etats-Unis. La « Réserve » de Sea Pines fut développée en accord avec la protection de l'environnement. « Réserve » est le terme utilisé pour désigner les communautés privées et ce terme est souvent utilisé à Hilton Head. Toutes les communautés qui se sont développées selon le modèle de Sea Pines ont observé des règles strictes et ont contribué à la création d'une île vibrante et dynamique tout en étant écologique. Privatisée en 1983, Hilton Head n'a cessé de développer une réputation exemplaire de destination touristique.

Afin de saisir toute l'ampleur de l'histoire, de l'héritage culturel et de sa remarquable écologie, prenez le temps de visiter le Coastal Discovery Museum et le Honey Horn Park. Des visites guidées et différents programmes vous donneront une idée de notre petit paradis.

Alors que l'île et ses environs sont intimement liés à l'histoire Américaine, et particulièrement à la Guerre Civile, Hilton Head n'est pas une ville du sud typique. L'île possède encore une population Gullah réduite en nombre mais très dynamique, mais la majorité de nos résidents viennent d'autres régions. La plupart viennent de régions situées à l'est du Mississippi, passent des vacances ici et ont le coup de foudre pour cette île.

Nous nous demandons souvent si l'état d'Ohio est encore peuplé, particulièrement d'Avril à Septembre! La beauté de Hilton Head continue de charmer les visiteurs du monde entier (pas seulement d'Ohio!) qui décident de faire de l'île leur résidence secondaire. Tout le monde est bienvenu ici. Et nous serions ravis de recevoir des visiteurs d'autres régions que d'Ohio.

Actuellement notre population de résidents permanents dépasse 39000 habitants, un mélange de classes actives et d'entrepreneurs. Contrairement à de nombreuses destinations en Floride, 70% de notre population est âgée de moins de 60 ans, faisant de l'île une destination jeune et dynamique. 18% de nos résidents sont âgés de moins de 18 ans, ce qui contribue à l'atmosphère jeune de l'île. Hilton Head est bien plus qu'une « communauté de retraités », avec toutes sortes d'activités et d'évènements pour les jeunes et ceux qui ont l'esprit jeune. Vous découvrirez un véritable esprit entrepreneurial et une attitude positive, où tout est possible, bien présents dans les petites entreprises, les boutiques, les restaurants et la communauté artistique. Mais c'est avant tout une île et il ne faut pas oublier que personne ne se déplace trop vite ou trop tôt dans la journée. Alors détendez-vous et profitez-en bien!

Condo de luxe Hèrgement
 
L'ILE de HILTON HEAD INFRASTRUCTURE LOGEMENT NATURE ET CLIMAT HISTOIRE ET POPULATION